Une vue excentrée

Regards de la périphérie

Archive for the 'Cantonales 2011' Category

Retrouvez ici les billets de ma campagnes pour les élections cantonales de 2011 pour Créteil Ouest

Cantonales Créteil Ouest : les candidats

Posted by olivier_anthore on 25th février 2011

La préfecture a publié la liste des candidats du premier tour.

Pour Créteil Ouest, vous aurez le choix entre 7 candidats :

Canton : Créteil – Ouest

Panneau                       Candidats Titulaires                                             Candidats Remplaçants

1                             Mme BOULC’H Marianne                                                M. FOURNIER Mickaël

2                             M. CASTRE Gérard                                                            Mme CHEVALIER Jeanne

3                             Mme ROUSSEL Françoise                                              M. FOURQUIN Jean-Pierre

4                             M. JOHNSON Abraham                                                   Mme BERRUET Anne

5                             M. HEBBRECHT Thierry                                                  Mme GAUDRON Audrey

6                             M. DEVAUCHELLE Jean-Marc                                     Mme CLAVEL Jocelyne

7                            M. ANTHORE Olivier                                                        Mme ORLOVETSKY Marie-France

Après un vote dans l’équipe, nous avons choisi en conséquence notre chanson de campagne : Seven Nation Army des White Stripes repris par Ben l’oncle Soul.

Si vous voulez la chanter avec nous : http://www.deezer.com/listen-4125923

Posted in Cantonales 2011 | 1 Comment »

CANTONALES MARS 2011 : CANDIDATS du MOUVEMENT DEMOCRATE 94

Posted by olivier_anthore on 24th février 2011

Le Mouvement Démocrate du Val-de-Marne, réuni en bureau départemental le samedi 29 janvier 2011 à Choisy-le-Roi, a investi ses candidats aux élections cantonales des 20 et 27 mars 2011.

Le MoDem 94 a accordé son investiture à une dizaine de candidats, implantés dans leur commune, expérimentés et prometteurs. Ils porteront un discours de renouvellement au Conseil général du Val-de-Marne, loin des clivages partisans et dans l’intérêt de leurs territoires et des habitants du Val-de-Marne.

CANTON D’ARCUEIL-GENTILLY OUEST : M. Dominique JACQUIN, conseiller municipal, producteur artistique – Suppléante : Patricia DREIDEMY, journaliste – http://cantonales-arcueil-gentilly.blogspot.com

CANTON DE CHENNEVIERES-SUR-MARNE : Jean-Pierre BARNAUD, conseiller municipal, chef d’entreprise – Suppléante : Marie-Christine DIRRINGER, conseillère municipale, chef d’entreprise.

CANTON DE CHOISY-LE-ROI : Jean-Marc BRIENNON, conseiller municipal, cadre commercial– Suppléante : Béatrice ALLIROL, conseillère municipale, retraitée – http://www.modemchoisy2011.fr

CANTON DE CRETEIL OUEST : Olivier ANTHORE, responsable Projets – Suppléante : Marie-France ORLOVETSKY, retraitée de l’Education nationale – http://oanthore.lesdemocrates.fr

CANTON DE FONTENAY EST : Philippe LHUIZIERE, cadre administratif à l’ACOSS – Suppléante : Viviane LECHAT, professeur des écoles – http://www.modem-fontenay.fr

CANTON DU PERREUX-SUR-MARNE : Marc BONIFACE, conseiller municipal, chef d’entreprise – Suppléante : Cécile RAFFET, conseillère municipale, assistante de vie scolaire.

CANTON DE SAINT-MAUR OUEST : Stéphane HELIERE, collaborateur parlementaire – Suppléante : Nathalie DEMAREST, professeur au Lycée d’Arsonval – http://www.saintmaurouest.fr

CANTON DE VILLEJUIF EST : Jorge CARVALHO, conseiller municipal, directeur d’entreprise – Suppléante en attente – http://www.cantonales-villejuif.fr

CANTON DE VILLEJUIF OUEST : Cécile DENIARD, conseillère municipale, traductrice littéraire – Suppléant : Benyoucef BOKRETA, chef d’entreprise – http://www.cantonales-villejuif.fr

CANTON DE VINCENNES EST : Bruno CAMELOT, adjoint MoDem aux sports et à la Jeunesse, architecte, suppléant de Mme Le Bideau, candidate NI de la majorité municipale.

CANTON DE VILLENEUVE-SAINT-GEORGES CENTRE : Lydie LAVADOUX, employée commerciale, suppléante de Philippe GAUDIN, conseiller municipal d’opposition (NI) à Villeneuve-Saint-Georges.

Posted in Cantonales 2011 | Commentaires fermés sur CANTONALES MARS 2011 : CANDIDATS du MOUVEMENT DEMOCRATE 94

un urbanisme démocratique et durable

Posted by olivier_anthore on 22nd février 2011

cheret

Samedi dernier nous sommes allés à la rencontre des cristoliens pour présenter ma candidature. Moment essentiel de la vie de l’élu, cette rencontre est toujours pleine de surprises. C’est en effet le moment où vous sortez des dossiers et des chiffres pour « entrer dans le réel ».

En discutant avec une commerçante du centre commercial Chéret, elle me demandait si quelque chose ne pouvait pas être fait pour rendre un peu plus attractif la petite place au cœur de ce centre.

En discutant avec elle de ce qui serait souhaitable, je me suis vite rendu compte que sa demande était beaucoup plus profonde qu’un simple coup de pinceau. L’état des trottoirs, qui sont un parcours du combattant pour les personnes à mobilité réduite, sont déjà un indicateur du travail à faire. Sa demande était aussi de rendre ce quartier plus vivable en transformant ce lieu de passage en lieu de vie. La comparaison qui est souvent venue était de comparer ce centre au quartier de Créteil Village.

Ceci amène une réflexion de fond sur la manière dont les institutions pensent l’urbanisme dans notre ville et notre département. J’étais présent au comité de quartier des Bleuets lors de la présentation du réaménagement de la place des bouleaux. Déjà à ce moment, j’avais mesuré que les idées qui gouvernaient l’ensemble du projet conservaient la sacro-sainte séparation entre piétons et voitures et oubliait d’autres modes de circulation douce comme le vélo.

Bien entendu, la promesse est faite de mettre des panneaux de limitation de vitesse. Mais la conception de ces projets n’intègre ni ralentisseur, ni tracé de route empêchant des vitesses excessives, ni même un espace dédié aux vélos. Les aménagements ultérieurs seront à faire à la charge du comité de quartier.

Des réunions sont organisées, les citoyens amenés à se prononcer sur chaque projet. Mais lorsqu’une proposition est faite, aucune alternative n’est proposée. Vous pouvez vous prononcer, certes, mais sur les aménagements à la marge comme le positionnement des arbres. Pour la ville, aucune concertation sur le Plan Local d’Urbanisme (P.L.U.) n’est aujourd’hui organisée. Au niveau départemental, depuis le bilan des déplacements de 2009, pas de rapport d’étape annoncés ni de concertations avec les habitants.

Pourtant, nous avons tous a gagné à changer la manière dont notre ville a été conçu jusqu’ici. Les déplacements vont coûter de plus en plus cher. Les « petits commerces » vont reprendre de l’importance car ils rendent de grands services. Les grandes chaînes de distributions l’ont très bien anticipé : elles réinvestissent en force les surfaces moyennes.

Il est de notre rôle de prévoir les impacts de ces changements et d’adapter les investissements en conséquence. Par exemple, en réfléchissant avec les habitants de la rue Chéret, sans oublier les commerçants du centre, pour rendre le centre commercial plus facile d’accès et plus agréable à vivre. C’est ce que je veux pour ce canton.

Posted in Cantonales 2011 | Commentaires fermés sur un urbanisme démocratique et durable

C’est quoi les élections cantonales ?

Posted by olivier_anthore on 15th février 2011

Voilà une question de base qui a le mérite de poser l’enjeu.

Ça me permet de vous signaler le blog de Jean-Marc Briennon et Béatrice Allirol candidats comme moi aux élections cantonales 2011. Cliquez ici pour la réponse à cette question.

Depuis 2008, j’ai souvent eu l’occasion de travailler avec ces deux élus et ça a toujours été des occasions agréables et enrichissantes.

Au passage, le billet se termine sur un bilan rapide de la réforme des collectivités locales que je partage complètement.

Ce qui n’étonnera pas les lecteurs de ce blog.

Posted in Cantonales 2011 | Commentaires fermés sur C’est quoi les élections cantonales ?

C.H.U. Henri Mondor : l’incompréhensible fermeture

Posted by olivier_anthore on 13th février 2011

Jeudi 15 février j’étais présent à la manifestation organisée par le personnel hospitalier du CHU Henri Mondor pour protester contre l’incompréhensible fermeture du service de chirurgie cardiaque.

Cette fermeture est d’autant plus incompréhensible de Claude Evin le 19 janvier dernier, lors d’une réunion à huis clos, avait rassuré tout le monde en promettant la création d’une structure commune avec la Pitié Salpetrière. L’Autorité Régionale de Santé obtenait ainsi la réduction des coûts et Henri Mondor le maintient d’une activité essentielle.

Cependant, sept jours plus tard, par courrier l’A.R.S. faisait savoir qu’aucune autorisation d’opérer ne serait donnée à Henri Mondor. En clair, cela revient à arrêter les activités de chirurgie cardiaque à Henri Mondor. Avec un cynisme consommé, l’A.R.S. illustrait le vieil adage que les paroles s’envolent et que seuls les écrits restent.

Un élu socialiste me confiait, désabusé, lors de la manifestation « Tu sais, je le connais le Claude (Evin N.D.R.), il a dit exactement ce qu’il fallait pour sortir de la salle sans encombres ».

Le professeur Emmanuel Teiger, responsable du service cardiologie, lui énonçait les conséquences de cette fermeture.

En effet, en faisant rentrer dans Paris ce service, c’est 10 kilomètre rajouté à des patients venant de Seine et Marne ou de l’Est du Val de Marne. Il indiquait aussi que les conséquences sur les opérations urgentes pour ces patients ne sont pas évaluables. Quand on sait que l’année dernière 597 patients ont été soignés dans ce service pour un bassin de population de 1,5 millions d’habitants, il est légitime de se demander ce que cela entraînera dans l’avenir.

Plus grave, l’hôpital Henri Mondor est  un pôle important pour soigner les poly-traumatisés. En lui enlevant la chirurgie cardiaque, cet hôpital se trouvera donc dans l’incapacité de traiter les traumas nécessitant une intervention cardiaque. On serait tenté de croire que cette fermeture annonce la fin du traitement de ces malades à Mondor.

A ceci s’ajoute que cet hôpital est aussi un Centre Hospitalier Universitaire (C.H.U.) et que près de 80% des chirurgiens cardiaques français passent par ce service au cours de leur formation. C’est dire le niveau d’excellence de ce service reconnu au niveau européen.

Si l’on sort du périmètre hospitalier, il est légitime de se demander ce que veut dire cette fermeture au niveau de l’aménagement du territoire et du grand Paris. En effet, quel que soit le trajet finalement retenu, il y aura au moins deux gares construites à moins de 500 mètres de cet hôpital.

Cela veut dire une augmentation considérable de la population et, donc, des besoins d’opérations.

A moins de considérer que, comme les casernes, les hôpitaux ne participent pas de l’aménagement du territoire.

J’appelle donc, avec les élus Modem de Créteil, à ce que l’A.R.S. réétudie sa décision. Il faut préserver l’intérêt des patients et prendre en considération l’évolution démographique de notre département.

Posted in Cantonales 2011 | Commentaires fermés sur C.H.U. Henri Mondor : l’incompréhensible fermeture

Suppression de postes : quelle cohérence ?

Posted by olivier_anthore on 19th janvier 2011

clementguyard

La nouvelle est tombée en début d’année comme un couperet, 571 postes vont êtres supprimés dans notre académie. Ceci veut dire 546 postes d’enseignants de moins à la rentrée prochaine. Le comité technique  paritaire, qui met autour de la table l’académie et les syndicats, s’est réunie et a précisée l’étendue des suppressions.

Pour le Val de Marne, les suppressions se concentre sur l’école primaire seuls les collèges échappent au lots communs avec 3 postes créés. A la dernière rentrée, 10 postes avaient été supprimés dans le second degré. Le solde est donc négatif alors que le nombre d’élève est en constante augmentation.

Nous vivons en direct la conséquence de la décision purement comptable de supprimer un fonctionnaire sur deux.

L’État doit s’adapter à l’évolution du monde. C’est une nécessité. Il ne faut pas pourtant que cette adaptation se fasse de manière aveugle et sans stratégie.

Le gouvernement a choisi de ne pas préserver l’éducation et l’enseignement de nos enfants du mouvement général de réduction des déficits.  Il n’y a donc pas d’analyse, de choix, de discernement  dans la réduction des moyens accordés à l’éducation nationale.

La première conséquence est que ces suppressions vont augmenter le nombre d’élève par classe. Nous savons que cette augmentation fragilise en premier les enfants des classes populaires.

La réduction du nombre d’adultes dans l’enceinte scolaire peut rendre également plus « tentant » les intrusions dans l’enceinte scolaire  transformant nos collèges et écoles en lieu ouvert aux règlements de compte. Notre département a déjà été le lieu de plusieurs faits divers de cette nature.

Faut il que le département compense cet abandon des collèges ? Avec quels moyens et pour quoi faire ? Bien évidement les interventions du conseil Général ne peuvent concerner que les moyens matériels, la construction et l’entretien des collèges étant de sa compétence.

Il est vrai que notre département pourrait faire plus et mieux en matière de moyens matériels accordés aux collèges.

La tentation de remplacer les adultes par des grilles et des caméras est forte. Mais cela ne règle pas la question de l’enseignement qui relève de la compétence seule de l’Etat et limite notre action à une débauche de moyens sécuritaires dont nous doutons de l’efficacité.

La logique productiviste du « faire plus avec moins » ne peut pas fonctionner quand il s’agit d’éducation.

Il existe des mesures dont le coût est faible : restaurer le prestige de l’enseignement et de l’enseignant. Respecter le savoir et ceux qui l’enseigne, récompenser les élèves méritant, responsabiliser les parents qui sont les seuls responsables de l’éducation de leurs enfants, consacrer le principe que les enseignants les plus expérimentés doivent assurer leur mission dans les secteurs les plus en difficulté.

Des mesures sont plus coûteuses mais nécessaires : revaloriser le salaire des enseignants ! D’ailleurs n’avait-on pas promis qu’en diminuant le nombre des fonctionnaires ces derniers seraient mieux payés ?

La politique du gouvernement doit être revue : les moyens qui assurent l’avenir de notre Nation ne peuvent pas faire les frais d’une décision idéologique. Nous ne pouvons pas l’accepter pour la jeunesse de notre département.

Au conseil général je défendrai cette priorité qu’est l’éducation et l’enseignement de nos enfants.

Posted in Cantonales 2011 | Commentaires fermés sur Suppression de postes : quelle cohérence ?

Déclaration de candidature

Posted by olivier_anthore on 18th janvier 2011

olivier-anthore-photo-cantonolivier-anthore-presentation

Posted in Cantonales 2011 | Commentaires fermés sur Déclaration de candidature

 
Visit Us On TwitterVisit Us On Facebook