Une vue excentrée

Regards de la périphérie

Les impôts repartent à la hausse

Posted by olivier_anthore on 1st juin 2010

Je publie ici l’éditorial de la lettre que j’adresse aux électeurs de mon canton au mois de mai. Je publierai ainsi les éditoriaux de mes autres lettres au fur et à mesure de leurs publications.

Ce n’est point à ce que le peuple peut donner, qu’il faut mesurer les revenus publics ; mais à ce qu’il doit donner.

Montesquieu, « De l’esprit des lois »

Le débat budgétaire a été l’occasion de nous rendre compte de la difficulté pour la majorité municipale de sortir d’une logique d’autojustification de la hausse.

En effet, une meilleure gestion des charges générales aurait permis, sans rien enlever à la solidarité et aux services attendus par nos concitoyens, de geler pour une année supplémentaire la hausse des taux d’impositions communaux.
Face à ces arguments admis comme valides, la réponse a été qu’il était nécessaire d’augmenter les impôts sur les ménages aujourd’hui pour pouvoir augmenter les impôts sur les entreprises demain.
Cette réponse prêterait à sourire si la conséquence immédiate n’était de faire peser la contrainte de l’impôt en priorité sur ceux qui n’en peuvent plus. Ceux qui n’ont pas les moyens pour se faire conseiller, ceux qui ne sont pas assez riches pour bénéficier d’un bouclier qui ne protège que les plus forts.

En matière d’impôt, la justice est d’évaluer le montant de l’impôt non pas sur ce que le contribuable peut donner mais sur ce qu’il doit donner pour la nécessité commune. Vieille leçon malheureusement oubliée tant à droite qu’à gauche.

Tout ceci ne serait pas si grave si chaque niveau de ce millefeuille qu’est devenu l’État ne venait prendre sa part sans même s’inquiéter de ce qui est prélevé par les autres niveaux. Chacun renvoyant la responsabilité des augmentations aux autres se dédouanant de toute réflexion.
Il est temps, grand temps, que loin de réformes en trompe-l’oeil, loin des arguments de gestion cachant une indigence de projets politiques, que chacun fasse cet examen de conscience nécessaire de retourner à un État modeste et présent au service de tous.

Posted in Créteil | 3 Comments »

Les gratte ciel ne montent pas jusqu’au ciel

Posted by olivier_anthore on 25th janvier 2010

argent

En ce moment le landerneau médiatique bruis des rumeurs du « lâchage » éventuel de M. Proglio par le gouvernement. Outre que si lâchage il y a il ne s’agirait en fait d’arrêter que ce qui apparait comme insoutenable pour l’opinion publique, on peut se poser beaucoup de questions sur la manière dont toute cette affaire se déroule et les messages que cela envoi.

Car enfin, ce Monsieur très honorable n’est pas un voleur de grand chemin. Sa rémunération chez Veolia, il ne l’a pas fixé mais elle a été votée par un conseil d’administration. Sa nomination à la tête d’EDF a été négociée avec un gouvernement qui était à la fois pleinement conscient de sa double casquette et de sa rémunération. Et enfin, cerise sur le gâteau de la démocratie représentative, ce monsieur s’est aussi expliqué de sa situation devant les commissions ad hoc des deux assemblées.

Mais las ! Le peuple ronchonne, le peuple grogne et le fait savoir par tous les moyens. Cela gêne et sous la contrainte électorale, devant la connerie générale comme le dit M. Santini avec cette élégance qui le caractérise, un geste est fait. Geste très symbolique cependant car portant sur quelques 400 mille euros et préservant la retraite chapeau du sieur portant sur un montant de 13 millions d’euros. Comme il le dit si bien lui-même, dans cette période difficile pour beaucoup on peut comprendre que cela choque.

Ce qui est intéressant est d’analyser les arguments qui ont pu être donné pour justifier ces rémunérations pharaoniques. Elles sont de deux ordres, la première la comparaison et la deuxième la menace.

La comparaison tout d’abord. Il s’agit de minimiser les gains de ces messieurs, les femmes étant pour le moment écartées de ce milieu très fermé, en les comparant à ceux des artistes et des sportifs. C’est oublier que dans ces domaines règne en seul maitre le talent. Une baisse de forme créatrice, une bête blessure et le héros d’hier descend irrémédiablement aux enfers de l’oubli. Pour eux ni golden parachute ni retraite chapeau. Un artiste qui a connu son heure de gloire n’a très souvent pour se refaire que le vague espoir d’un retour de nostalgie. Un sportif blessé qu’une reconversion dans l’encadrement sportif . Et encore, ce n’est pas à la portée de tous.

La menace ensuite est de voir ces gens absolument unique fuir à l’étranger pour obtenir des rémunérations digne d’eux. Ma première remarque est qu’il est étonnant qu’aussi peu de ces génies ne nous a été déjà débauchés par des sociétés américaines qui savent si bien valoriser ces talents. Faut-il y voir une nouvelle marque de l’anti-France si virulente outre-Atlantique ? Je remarque aussi le très petit nombre de femme. Faut-il se résoudre à admettre que la qualité qui fait de vous un « super dirigeant » n’est majoritairement possédée que par le sexe fort ?

De mauvaises langues pourraient s’imaginer que ces postes ne s’obtiennent finalement que par cooptation au sein d’un cercle très fermé de gens issus des mêmes milieux. Mais foin de basses polémiques, admettons qu’il existe cette caste essentiellement masculine de gens particulièrement doué capable de faire gagner leur entreprise.

La question se pose alors de savoir comment rémunérer justement des talents aussi rares. Car aussi démesurée que peut sembler la rémunération d’un artiste ou d’un sportif, je peux constater l’efficacité de son travail tous les jours. Je peux douter des qualités artistiques d’un Johnny Halliday, mais puis-je contester sa capacité à émouvoir des foules par la seule force de son aura ? Je peux ne pas aimer le football mais puis-je contester les performances d’un Nicolas Anelka ?

Mais, me direz vous, il suffit de regarder les performances des entreprises que ces gens dirigent ! Elles parlent d’elles-mêmes. Oui, hélas. Comme le remarque Martin Hirsch, les entreprises qui ont connu la meilleure performance boursière sont celles dont les patrons sont les moins bien payés.

Le monde continue de tourner mais après nous avoir promis durant toute l’année 2009 que le capitalisme allait changer, il serait peut être temps de commencer à le faire changer. Et pourquoi pas en fixant une règle limitant les revenus ? Les gratte ciel eux mêmes ne montent pas jusqu’au ciel.

Posted in politique | 1 Comment »

Twittorama de la Grande Motte 3/4 – 06/09/2009

Posted by olivier_anthore on 10th septembre 2009

Après vendredi et samedi et avant un billet d’analyse sur l’utilisation de Twitter, voici la clôture de l’université de rentrée avec le petit morceau de bravoure qu’est le twitt en quasi temps réel des discours.

Si d’aventure vous souhaitez vous y essayer je vous conseille un échauffement des pouces. Pour ma part, je ne peux que me féliciter de ne m’être lancée dans ce pari qu’après deux jours d’échauffement.

Pas de grandes nouveautés dans ce twittorama par rapports à ceux de la journée précédente mais encore des réactions variées sur les messages passés. Parfois hostiles mais toujours riches d’enseignement pour notre projet.

En avant pour le troisième et dernier acte de cette université de rentrée.

 

Troisième jour

 

Recherche plage désespérément :) 9:01 AM Sep 6th from mobile web
 
Atelier gouvernance des entreprises #ur09 9:45 AM Sep 6th from mobile web
Fin du discours d’olivier Lecomte #ur09 9:47 AM Sep 6th from mobile web
discours Stéphane Cosse #ur09 9:52 AM Sep 6th from mobile web
Passage en revue des mesures possibles sur les rémunérations variables SC #ur09 9:55 AM Sep 6th from mobile web
Le salaire maximum ? SC #ur09 9:58 AM Sep 6th from mobile web
Le lissage sur plusieurs années ? SC #ur09 9:59 AM Sep 6th from mobile web
La réduction de l’effet de levier par l’indexation sur les fonds propres ? SC #ur09 10:00 AM Sep 6th from mobile web
Le rétablissement de la séparation entre banque de dépôt et d’investissement ? SC #ur09 10:02 AM Sep 6th from mobile web
 
Discours d’Alain Villemeur #ur09 10:03 AM Sep 6th from mobile web
Des rémunérations excesssives payées par les contribuables alors que les bas salaires n’augmentent pas AV #ur09 10:06 AM Sep 6th from mobile web
Question de la salle : n’est on pas en retard d’une guerre ? #ur09 10:15 AM Sep 6th from mobile web
Question de la salle : comment gérer les prises de risques avec un système complexe ? #ur09 10:17 AM Sep 6th from mobile web
Nous devrions mettre en place une constitution des marchés financiers. Pas plus de 40 articles OL #ur09 10:19 AM Sep 6th from mobile web
Comment faire la différence entre un bon et un mauvais risque ? Mehdi Benchoufi #ur09 10:21 AM Sep 6th from mobile web
C’est loin d’être évident c’est pour cela que je crois à l’efficacité du contrôle des rémunérations AV #ur09 10:23 AM Sep 6th from mobile web
Question de la salle : ne faut il pas limiter la taille des banques ? #ur09 10:24 AM Sep 6th from mobile web
C’est une très bonne idée et elle est suffisament simple et pragmatique pour que les anglo saxons adhèrent SC #ur09 10:26 AM Sep 6th from mobile web
La vrai question est l’utilité du système financier pour l’économie : toute innovation n’est pas bonne AV #ur09 10:31 AM Sep 6th from mobile web
Remarque de la salle : il y a deux catégories de solution sur les symptômes et la maladie. Nous devons axer sur la maladie #ur09 10:39 AM Sep 6th from mobile web
Échange dans la salle : il faut arrêter de céder au chantage sur l’expatriation #ur09 10:45 AM Sep 6th from mobile web
Fiscalité confiscatoire ? #ur09 10:49 AM Sep 6th from mobile web
Question de la salle : le problème n’est il pas ce qu’on prend en compte dans le calcul de la performance et l’échelle de temps ? #ur09 10:54 AM Sep 6th from mobile web
Une très bonne idée serait, à partir d’un certain seuil, de ne plus permettre la déductibilité du salaire des dirigeants OL #ur09 10:56 AM Sep 6th from mobile web
Conclusion de l’atelier : une charte européenne sur l’utilité sociale de la finance un état présent mais pas envahissant #ur09 11:09 AM Sep 6th from mobile web
 
Sous la tente pleinière dans l’attente des discours #ur09 11:22 AM Sep 6th from mobile web
@PhilippeGonon révolutionnaire à condition de ne pas connaître netmeeting qu’utilise déjà énormément d’entreprises à travers le monde :) 11:25 AM Sep 6th from mobile web
Smael_Sebti @abadinte le hash tag des UR est #ur09 et sinin tu peux suivre @URdemocrate @olivier_anthore @PhilippeGonon 11:46 AM Sep 6th from Seesmic in reply to abadinte
Standing ovation pour l’arrivée de François Bayrou : un modem fort et unis #ur09 11:51 AM Sep 6th from mobile web
  Vincent Loustalot^^ pa tt compri

6 septembre, à 11:53

 
Discours de François Bayrou #ur09 11:53 AM Sep 6th from mobile web
2 000 participants payants à cette université, merci à vous tous pour votre engagement FB #ur09 11:55 AM Sep 6th from mobile web
  Céline Normand aime ça
Nous sommes l’objet de l’attention de vous les partis car nous sommes la seule force en mouvement FB #ur09 11:56 AM Sep 6th from mobile web
  Vincent Loustalottt a fai daccor!!!!

6 septembre, à 12:00

La vie n’est pas autre chose que prendre des risques pour créer un monde nouveau FB #ur09 11:58 AM Sep 6th from mobile web
Remerciement aux organisateurs de l’université et annonce du bilan carbone qui sera compensé par la plantation d’arbres FB #ur09 12:00 PM Sep 6th from mobile web
 
Discours de Franck Faveur #ur09 12:01 PM Sep 6th from mobile web
Nous sommes pour un projet avec vous les démocrates de ce pays. Nous sommes fier de notre indépendance mais pas être seuls FF #ur09 12:04 PM Sep 6th from mobile web
Avant d’imposer de nous imposer de nouvelles taxes l’état devrait se poser des questions sur la justice sociale FF #ur09 12:07 PM Sep 6th from mobile web
 
Discours de Jean Luc Benhamias #ur09 12:10 PM Sep 6th from mobile web
  Patrick Nahum mais que signifie la justice sociale???6 septembre, à 12:09
  Olivier AnthoreParticipation à l’effort dans la proportion de ses moyens et égalité des chances principalement

6 septembre, à 16:07

  Patrick NahumAlors la première partie c’est de la solidarité quant à la seconde partie c’est beau sur le papier mais la France est culturellement un pays de classe et de caste…et même dans les partie politique, le énarque coptent les énarques, les avocats etc…Pour construire il faudrait déconstruire et ça peu le veulent sincèrement, j’ai fait le tour de la question.
Merci pour la réponse sur mesure

6 septembre, à 18:28

  Olivier AnthoreL’histoire montre à quel point la France s’est passionnée pour l’égalité.
Oui c’est une lutte qui n’est pas finie et oui elle est tout sauf facile.
Mais l’honneur ne commande t’il pas de refuser la soumission ?
De rien : la retransmission en « quasi direct » étaient faite pour permettre le débat et j’étais obligé à la concision des 140 caractères :)

6 septembre, à 19:03

 

  Patrick NahumCa ressemble à de la poésie c’est beau.
Mais la réalité c’est que: »on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif » La France s’en contre fiche de l’égalité et tous les sloggan ». La France veut juste plus consommer, car le citoyen gavé par le marketing est convaincu que être et avoir sont les mêmes choses, le reste c’est soi de la naiveté soi des tentation du pouvoir ou peut-être quelque espoir d’en percevoir les avantages. Peut-être abscon, ce que je raconte là…

6 septembre, à 19:19

  Olivier AnthoreC’est un constat que l’on peut partager.
Ce qui me fait penser qu’il n’est pas possible de s’y résoudre c’est cette intuition que le peuple de 89, des barricades et de la résistances n’est pas mort et qu’il n’attends qu’un signal pour se lever.
C’est une intuition certe, mais le jeu n’en vaut il pas la chandelle ?

6 septembre, à 19:32

 

Nous faisons de la politique différemment et intelligemment JLB #ur09 12:11 PM Sep 6th from mobile web
Nous voulons créer une alternative crédible et nous sommes suffisament réalistes pour savoir que ce ne sera pas seul JLB #ur09 12:13 PM Sep 6th from mobile web
Les verts tout bio et tout gentil ? Bio pas toujours et gentil… Ben ils dont de la politique ! ^^ JLB #ur09 12:15 PM Sep 6th from mobile web
Nous devons créer la force politique au centre de l’alternative politique de ce pays JLB #ur09 12:17 PM Sep 6th from mobile web
 
Discours de Jacqueline Gourault #ur09 12:18 PM Sep 6th from mobile web
Je suis fier d’avoir contribuer à barrer le passage au front national même en elisant un socialiste à la présidence dans ma région JG #ur09 12:21 PM Sep 6th from mobile web
Ce qui compte c’est pour quoi on vote pas pour qui JG #ur09 12:22 PM Sep 6th from mobile web
Il y a des gens courageux même à l’UMP et nous sommes prêt à travailler avec eux pour le bien de tous JG #ur09 12:24 PM Sep 6th from mobile web
Nous devons être libre et indépendant pour moderniser la vie politique française JG #ur09 12:26 PM Sep 6th from mobile web
Rappelle la mémoire de Pierre Sudreau et le cite en exemple JG #ur09 12:28 PM Sep 6th from mobile web
 
Discours de Jean-Marie Vanlerenberghe #ur09 12:30 PM Sep 6th from mobile web
L’image l’emporte sur le message : avec mauvaise foi on nous présente à gauche JMV #ur09 12:32 PM Sep 6th from mobile web
Urdemocrate RT @olivier_anthore Discours de Jean-Marie Vanlerenberghe #ur09 12:32 PM Sep 6th from twidroid
À Arras nous allons à deux pas de Lille notre programme en lettre de feux. Martine Aubry va être servie à domicile JMV #ur09 12:34 PM Sep 6th from mobile web
Nous devons devenir un parti d’élus militants JMV #ur09 12:35 PM Sep 6th from mobile web
Les militants sont au coeur de la campagne des régionales pour la stratégie et le programme JMV #ur09 12:37 PM Sep 6th from mobile web
Nous devons permettre à toute une nouvelle génération d’émerger JMV #ur09 12:38 PM Sep 6th from mobile web
Je repart de cette université avec un grand espoir pour la construction de la france de demain JMV #ur09 12:40 PM Sep 6th from mobile web
 
Discours de Corinne Lepage #ur09 12:40 PM Sep 6th from mobile web
Le rapport d’un an de travail des commissions disponible sur internet CL #ur09 12:41 PM Sep 6th from mobile web
Nous avons un devoir d’exemplarité dans nous fonctionnement interne CL #ur09 12:42 PM Sep 6th from mobile web
Nous devons trouver les meilleurs solutions et les mettre en pratique en sortant d’une vision hiérarchique CL #ur09 12:44 PM Sep 6th from mobile web
L’opposition à un homme et sans intérêt. Nous devons mur opposer à un modèle de société en échec CL #ur09 12:46 PM Sep 6th from mobile web
Personne ne pourra payé les conséquences de la crise d’un monde fini. CL #ur09 12:47 PM Sep 6th from mobile web
Je crois à la nécessité d’une contribution climat énergie reversée selon des critères sociaux CL #ur09 12:49 PM Sep 6th from mobile web
La question des bonus est un hochet qui détourne l’attention du vrai sujet sur la finance mondiale CL #ur09 12:51 PM Sep 6th from mobile web
Je préfère l’intégration positive à la discrimination même positive CL #ur09 12:53 PM Sep 6th from mobile web
HADOPI pose plus les bases du contrôle d’internet que la protection de la création CL #ur09 12:54 PM Sep 6th from mobile web
Un pays qui ne pose pas la séparation des pouvoirs comme une nécessité n’a pas de constitution CL #ur09 12:56 PM Sep 6th from mobile web
Nous faisons face à un pouvoir qui a remplacer la réalité par la communication CL #ur09 12:57 PM Sep 6th from mobile web
Ni à gauche ni à droite. Devant ! CL #ur09 12:58 PM Sep 6th from mobile web
 
Discours de Marielle de Sarnez CL #ur09 1:00 PM Sep 6th from mobile web
Il n’y aura pas d’alternance sans projet MS #ur09 1:00 PM Sep 6th from mobile web
Nous manquons en france de dialogue social MS #ur09 1:03 PM Sep 6th from mobile web
Faire bénéficier les sous traitants de l’intéressement des grandes entreprises MS #ur09 1:05 PM Sep 6th from mobile web
Je regrette l’idée d’un emprunt franco français MS #ur09 1:06 PM Sep 6th from mobile web
Croire que nous nous en sortirons seuls sans les autres européens c’est se raconter des histoires MS #ur09 1:09 PM Sep 6th from mobile web
Nous avons besoin d’un régulateur européen MS #ur09 1:09 PM Sep 6th from mobile web
Nous avons fait l’europe pour la solidarité contrairement à ce que pense Fillon MS #ur09 1:12 PM Sep 6th from mobile web
  Claude RainaudiEh bien c’est raté. Je suis assez souvent en Bulgarie et en Roumanie…

6 septembre, à 14:40

Nous sommes pour le droit de vote aux étrangers aux élections locales MS #ur09 1:14 PM Sep 6th from mobile web
La fiscalité verte doit aider les plus modestes à ne plus être dépendant du pétrole MS #ur09 1:15 PM Sep 6th from mobile web
  Claude RainaudiOn leur offrira un cheval ?

6 septembre, à 14:39

Les pays riches doivent s’engager auprès des pays pauvres pour la lutte contre la pollution MS #ur09 1:18 PM Sep 6th from mobile web
Nous voulons un état impartial loin de la personnalisation du pouvoir MS #ur09 1:19 PM Sep 6th from mobile web
Nous devons être les pionniers d’un monde nouveau plus juste et plus durable MS #ur09 1:21 PM Sep 6th from mobile web
 
Discours télévisé de François Bayrou #ur09 1:22 PM Sep 6th from mobile web
Annonce des nomination au bureau exécutif approuvée par le conseil national FA #ur09 1:23 PM Sep 6th from mobile web
Le but de cette université : des idées claires pour le modem et les français FB #ur09 1:26 PM Sep 6th from mobile web
Les signataires de la charte de l’écologie s’oppose à la taxe sans que personne ne le remarque FB #ur09 1:29 PM Sep 6th from mobile web
Je ne suis pas contre Sarkozy mais je suis contre tout ce qu’il veut faire en france. C’est une question de pays pas de personne FB #ur09 1:31 PM Sep 6th from mobile web
Où est l’égalité quand ceux qui ont le plus sont mis à l’abri des efforts de ceux qui ont moins ?FB #ur09 1:33 PM Sep 6th from mobile web
Le pouvoir a commencé à prendre la main sur tout les contre pouvoirs de notre société. C’est historique FB #ur09 1:35 PM Sep 6th from mobile web
La commission d’Outreau décide d’une chose à l’unanimité et le pouvoir décide l’inverse. Tout cela au profit du pouvoir en place FB #ur09 1:37 PM Sep 6th from mobile web
  Laetitia Le Thanh aime ça.
Les institutions sont faites d’abord pour protéger les hommes de leurs faiblesses FB #ur09 1:39 PM Sep 6th from mobile web
On nous aligne sur un modèle dominant en contradiction avec toutes les valeurs historique de la france FB #ur09 1:43 PM Sep 6th from mobile web
Oui à un procureur qui mène l’enquête mais seulement à la condition qu’il soit indépendant de tout pouvoir FB #ur09 1:44 PM Sep 6th from mobile web
Urdemocrate RT @olivier_anthore Les institutions sont faites d’abord pour protéger les hommes de leurs faiblesses FB #ur09 1:44 PM Sep 6th from twidroid
Ça fait 7 ans que les mêmes s’occupent de la sécurité et c’est de pire en pire FB #ur09 1:45 PM Sep 6th from mobile web
L’agriculture française traverse une crise d’une ampleur jamais vue et nous ne devons pas laisser faire FB #ur09 1:47 PM Sep 6th from mobile web
L’éducation nationale a fait la france et elle est tellement atteinte qu’elle doute FB #ur09 1:49 PM Sep 6th from mobile web
Il n’y a pas une crise en france mais 20 : banlieue, santé, retraite… Le pays doit se resaisir pour faire face FB #ur09 1:51 PM Sep 6th from mobile web
Une société tellement complexe qu’elle ne favorise que ceux qui savent au détriment de ceux qui ne savent pas FB #ur09 1:53 PM Sep 6th from mobile web
Les jeunes de 20 ans aujourdhui devront payer pendant 20 la dette que l’emprunt va créer FB #ur09 1:55 PM Sep 6th from mobile web
Notre programme doit être écris au nom des jeunes cas un pays c’est une famille FB #ur09 1:57 PM Sep 6th from mobile web
Nous croyons qu’un pays marche mieux quand il est solidaire FB #ur09 1:59 PM Sep 6th from mobile web
Il n’y a pas de solidarité sans une répartition plus juste des efforts FB #ur09 2:00 PM Sep 6th from mobile web
Notre devoir est de construire une alternance crédible : nous devons dialoguer avec tout ceux qui veulent cette alternative FB #ur09 2:05 PM Sep 6th from mobile web
  Laetitia Le Thanh aime ça.
Madame Aubry je n’ai pas à vous présenter mes papiers. Nous avons besoins de tout je mode pour rendre l’espoir aux français FB #ur09 2:07 PM Sep 6th from mobile web
  Laetitia Le Thanh aime ça.
Tous nous faisons des erreurs, moi le premier. Nous avons besoin de tous. FB #ur09 2:09 PM Sep 6th from mobile web
EU, Japon c’est les démocrates qui dont avancer les choses car nous ne considérons pas l’autre en ennemis même dans le désaccords FB #ur09 2:12 PM Sep 6th from mobile web
Revue des points de désaccords avec le PS sur l’économie FB #ur09 2:14 PM Sep 6th from mobile web
Construisons un parlement de l’alternance avec des débats publics FB #ur09 2:15 PM Sep 6th from mobile web
Tous les sectaires travaillent pour je maintient du pouvoir actuel FB #ur09 2:18 PM Sep 6th from mobile web
Présentation des axes des 12 propositions qui constituent l’alternance FB #ur09 2:20 PM Sep 6th from mobile web
Urdemocrate RT @olivier_anthore Présentation des axes des 12 propositions qui constituent l’alternance FB #ur09 2:23 PM Sep 6th from twidroid
Pour la taxe carbone je ne renie rien de ce que j’ai signé. Il faut faire ce qu’il faut faire et refuser c’est trahir FB #ur09 2:24 PM Sep 6th from mobile web
Mais tout le monde semble oublier que le prix du pétrole n’est pas stable ce qui annonce des accidents FB #ur09 2:27 PM Sep 6th from mobile web
Il faut utiliser cette taxe pour aider les plus modestes et le faire au niveau européen. FB #ur09 2:31 PM Sep 6th from mobile web
Nous sommes prêt à soutenir le gouvernement va dans le bon sens sur la réforme des collectivités locales FB #ur09 2:32 PM Sep 6th from mobile web
Nous allons aux régionales sur des listes autonomes et nous déciderons ensemble nationalement de la stratégie d’alliance FB #ur09 2:34 PM Sep 6th from mobile web
  Laetitia Le Thanh aime ça.
Marseillaise pour conclure :) #ur09 2:37 PM Sep 6th from mobile web
Batterie en cours de recharge grâce au café de la gare de Montpellier #ur09 4:04 PM Sep 6th from mobile web
Dans le tgv de retour à la maison je vais pouvoir reposer mes pouces <:o) #ur09 4:23 PM Sep 6th from mobile web
  Céline Normand et Jean-Philippe Borra aiment ça.
Smael_Sebti @olivier_anthore #ur09 merci c’est comme si j’y etais 5:09 PM Sep 6th from Viigo in reply to olivier_anthore
Au bar du tgv : discussion entre les militants #ur09 5:18 PM Sep 6th from mobile web
  Baptiste Julien Blandet aime ça.
@Smael_Sebti : de rien ça fait plaisir :) 5:21 PM Sep 6th from mobile web
Home sweet home 8:36 PM Sep 6th from mobile web

Posted in Universités de rentrée 2009 | Commentaires fermés sur Twittorama de la Grande Motte 3/4 – 06/09/2009

Il était un petit navire

Posted by olivier_anthore on 31st août 2009

asterix_obelix_pirate

S’il existe une constante dans l’histoire humaine, c’est la quête de sens.

 

Face à des phénomènes incompréhensibles avec nos moyens de l’époque, nous avons créé des dieux, des mythologies, des légendes. Parfois contradictoires, parfois tellement inscrites dans un moment particulier de notre histoire qu’elles en devenaient ridicules ou incompréhensibles quelques années plus tard.

 

Toujours, nous avons eu besoin de mettre une cohérence à ce qui nous entourait en faisant appel, le cas échéant, au merveilleux. Toujours, comme je le signalais dans un billet précédent, nous éprouvons ce besoin d’un discours qui donne un sens à notre environnement et à notre histoire personnelle.

 

En acceptant que, peu ou prou, tout discours sur notre société est obligé de laisser une part au merveilleux, il est intéressant de se demander, dans le discours dominant, quelles sont les éléments de merveilleux et s’ils sont encore crédibles.

 

Un élément de merveilleux du discours dominant depuis les années 80 est le mythe de la croissance infinie. Ce mythe a été particulièrement bien illustré par la finance qui a réussi à faire croire qu’à la bourse les immeubles pouvaient monter jusqu’au ciel. A croire que le mythe de Babel a été oublié.

 

Ce qui rendait ce discours crédible, c’est que malgré la violence sociale qu’engendrait cette course à la croissance infinie, tout le monde semblait en profiter. La crise a mis par terre ce discours mais pour autant, rien de nouveau ne semble émerger de manière tangible.

 

En fait, une parabole qui parait pertinente serait celle d’un bateau à vapeur au milieu de l’Océan. Le capitaine, constatant que les vents et les courants contraires faisait reculer le bateau, réussit à convaincre l’équipage et les passagers qu’il faut que la chaudière dégage plus de chaleur. Comme il n’y a pas de combustibles supplémentaires, la solution tombe naturellement : il faut bruler les canots de sauvetages.

 

Idée géniale, le bateau s’allège et les chaudières dégageant plus d’énergie, le bateau avance beaucoup plus vite. Évidemment, il ne faudrait pas que le bateau coule car ceux qui ne savent pas nager risquent de trouver très saumâtre l’annonce du naufrage.

 

Cependant, tout va bien et, dans le mouvement, on continue de dépecer le bateau de tout ce qu’il contient de bois. Les cabines de deuxième et de troisièmes classes sont les premières à être supprimées, on en arrive même à remettre en cause la nécessité du pont du bateau et déjà en plusieurs endroits l’équipage et les passagers ont fait sauter des lattes.

 

Arrive une tempête et là ça devient beaucoup moins drôle. Pire, le bateau tangue dangereusement et on se rend compte que le pont du bateau avait quand même l’avantage de contenir l’eau des vagues en dehors du bateau.

 

Tout le monde dans le bateau fragilisé par les prélèvements effectués sur son infrastructure souffre du mauvais temps mais le soleil fini par revenir. Dans les cabines de premières classes on retrouve vite le sourire. Tout cela n’était finalement pas si grave. Voire…

 

Le problème est que dans le reste du bateau, les autres passagers doivent toujours vivre avec les paquets d’eau embarqués par le

bateau lors de la tempête et ils n’ont guère les moyens d’écoper. Les écopes étaient elles aussi en bois…

 

J’arrête là la parabole et je reviens dans le monde réel où, normalement, nous devrions considérer ce type de comportement comme aberrant.

 

Cependant, en considérant que la croissance était un objectif en soi sans même se poser la question de la durabilité de notre raisonnement, n’avons-nous pas commencé à bruler notre bateau ? Lieu commun que celui là si l’on écoute les discours de tous les horizons, mais rien de concret ne semble changer pour maintenir le bateau à flot.

 

Cependant, la croissance a l’air de repartir et les banques, présentées comme agonisantes il y a moins de six mois, se préparent à des lendemains qui chantent. Bien sur l’embellie de cet été est fragile pour ne pas dire artificielle. Bien sur les bénéfices des banques sont dus à des salles de marchés équipées à neufs d’ordinateur qui anticipent les demandes d’achat sans créer de richesses. Comme au temps de Potemkine, il ne faut pas regarder de trop près les riants paysages.

 

Mais, dans le reste du bateau, c’est beaucoup moins roses et la colère gronde. En Grèce, la jeunesse se révolte face à un manque de perspectives. En Chine, les « restructurations » ne passent plus. La montée globale de la violence envers les patrons et les cadres en France montrent à quel point. Partout, la petite musique de cette croissance a de moins en moins de crédits.

 

Quelle conséquence en tirer ? Il me semble qu’il faut d’urgence réactiver un projet de société qui remette deux idées anciennes dans leur formulation mais toujours neuves dans leurs applications : l’Égalité et la Fraternité.

 

Sans elles, aucune Liberté ne peut avoir de sens. Une société basée uniquement sur la Liberté serait comme un poulailler libre où les renards libres vivraient à coté des poules libres.

 

Vivant dans un monde fini, il faudra nous poser la question essentielle qui va dominer les années à venir sur la répartition des ressources entre chacun de la manière la plus égale et la plus juste possible. Et, pour finir de compliquer les choses, cette réflexion se devra d’être internationale.

 

Il est facile de se rendre compte que ce genre de position peut vite devenir un vœu pieu plein de bons sentiments. C’est pour cela, les hommes ne changeant pas, qu’il me parait nécessaire de remettre en avant sur le long terme l’idée de l’Europe puissance.

 

Si nous voulons changer les choses et ne pas couler avec le navire, il nous faudra être fort pour remettre le bateau dans le bon sens.

Article intéressant :

 

 

Une crise qui ne règle pas les problèmes qui l’ont générée, par Daniel Cohen

 

Posted in politique, Réflexions | Commentaires fermés sur Il était un petit navire

Le management Voyage au centre des organisations

Posted by olivier_anthore on 8th avril 2009

Le management

Pourquoi lire un livre sur le management vieux de 10 ans ?

Tout d’abord il faut sortir du titre : ce livre ne vous apprendra pas comment devenir le nouveau Steve Jobs ou le remplaçant de Carlos Ghosn. Henry Mintzberg est un spécialiste des organisations et c’est bien des organisations dont il est question dans ce livre.

La première partie de ce livre s’attache effectivement à regarder les méthodes de management et montre à quels points la volonté de rationalisé ces méthodes fini par aboutir à des méthodes déshumanisées et inefficaces sur le terrain. Le titre du dernier chapitre de cette partie en dis d’ailleurs long sur son propos : Former des managers et non des diplômés de MBA. J’ai trouvé cette partie pleine de bon sens et par certains coté jubilatoire car elle rappelle que l’humain n’est pas un matériau neutre et que manager vient du mot français ménager.

La deuxième partie est plus un exposé de classification des différents types d’organisations et de la manière de les recombiner entre eux afin de décrire et de comprendre le fonctionnement des organisations. Cette partie est utile pour comprendre les raisonnements de Mintzberg mais j’avoue que c’est la partie la plus aride de l’ouvrage. J’ai personnellement eu beaucoup de mal à arriver au bout de cette partie.

La troisième et dernière partie de cet ouvrage justifie à elle seule la lecture de ce livre à mon sens. Cette partie est sans doute la plus politique est permet de comprendre beaucoup de choses sur les causes objectives qui ont permis la crise actuelle. L’attaque en règle de Mintzberg sur le management superficiel qui oublie la profondeur des choses pour ne se baser que sur des collections de chiffres sans substances sonne comme un cri d’alarme qui n’a pas été écouté à temps. Mintzberg reconnaît qu’il n’a pas de réponse simple et toute faite mais par contre il propose une démarche mesurée et n’hésite pas à renvoyer dos à dos ultra-libéraux (Milton Friedman en tête) et tenant de l’économie planifiée avec un « Peste soit sur vos deux maisons » bien senti.

Pour lui le problème n’est pas la propriété des organisations : la nationalisation n’est ni un problème ni une solution. Par contre le souci majeur reste comment faire entrer la démocratie dans les organisations quand elles deviennent trop grosses.

Un problème d’actualité quand on voit des milliards injectés dans des entreprises trop grosses devenues incontrôlables même par leurs propres managers.

Posted in Lectures | 1 Comment »

La puissance de la parole

Posted by olivier_anthore on 7th avril 2009

De Gaulle Londres

Notre président est en train de faire une spectaculaire remontée dans les sondages ces derniers jours. Il doit ce succès intérieur à une attitude que beaucoup, dont moi-même, avait qualifié de rodomontade.

Mais apparemment son attitude, loin d’être désavoué, le G20 a fini par se rapprocher de beaucoup de ses positions. Les apparences sont parfois trompeuses mais est ce le cas ?

La mesure de ce sommet qu’a mis en exergue notre président, qui demandait une refonte du capitalisme, a été la publication de listes noire et grise des paradis fiscaux. C’est bien. Cela met la pression sur les pays au comportement le plus douteux et, rêvons, une fois ces cas réglés, devrait permettre de mettre la pression sur les autres moins douteux.

Premier bémol, comme le signalait Marielle de Sarnez au « téléphone sonne », ces listes existaient depuis belle lurette sans effrayer personne. Le G20 s’est contenté de les publier. Il est aussi inquiétant de se dire que partant d’une liste noire de quatre noms, il va falloir un nombre conséquent de crises pour que les trente-huit pays de la liste grise reviennent dans le droit chemin.

D’autres mesures, plus techniques, ont été aussi prises sur les normes comptables, sur la vente du stock d’or du FMI et sur l’augmentation des moyens de la Banque Mondiale pour la relance économique mondiale. Beaucoup de mesures qui partent dans beaucoup de directions différentes pour ne pas dire dans tous les sens.

Mais de refonte, point.

Alors ce G20 a-t-il servi à quelque chose ? Paradoxalement, je pense que oui mais pas à l’économie mondiale.

Tout d’abord il a permis à la France et à l’Allemagne de se rapprocher à nouveau. Par là, nos deux pays ont redémontrer à l’Europe cette leçon pourtant si simple que l’Union fait la force.

Ce sommet a aussi permit la résurgence d’une force : celle de la parole.

En période de crise, quand tout semble perdu, cette force réapparait pour changer le cours de l’Histoire. Churchill, de Gaule, Hitler même, en sont des exemples. Quand rien ne semble avoir de sens, les hommes ont besoins d’une parole qui recrée un sens et donne une direction.

Le G20 a permis à cette parole de revenir au premier plan. Est-ce à dire que la parole sarkozienne a sauvé le monde ? Poser la question c’est déjà y répondre.

En effet, il y avait une autre parole à ce sommet. Plus forte, mieux construite et, pour tout dire, plus impressionnante, celle de Barack Obama.

D’un certains point de vue je le regrette malgré mon admiration pour l’homme.

En effet, cette crise se doit d’être une chance pour l’Europe et je voudrais entendre une voix, une parole européenne capable de proposer une autre voie que l’américaine.

Mais cela demande une vision qui dépasse les recettes éculées des communicants et d’économistes passéistes. Cela demande un travail de fond avec des hommes choisis sur leurs compétences et pas sur leur servilité envers le prince.

Aujourd’hui l’Europe a besoin d’une voix et d’une voie. Je veux croire que l’élection à venir permettra de trouver et l’un et l’autre.

Posted in politique | 1 Comment »

Une éthique de la responsabilité

Posted by olivier_anthore on 31st mars 2009

G20 Londres

La nouvelle est tombée des lèvres présidentielles américaines : sans effort sérieux le gouvernement américain n’injectera plus d’argent dans les plus grosses compagnies automobiles américaines.

Il semblerait que l’ère du trop gros pour échouer (too big to fail) est définitivement vécue. Mais alors que va-t-il venir ?

Les premiers signaux de fumées du G20 ne sont guère encourageant, nos dirigeants ne semblent pas encore tout à fait au même niveau d’analyse et pour beaucoup revenir sur le mode de fonctionnement actuel semble inconcevable.

Bien entendu, les rodomontades françaises laisse entendre que de ce sommet des changements vitaux doivent être décidé.

Cependant pour beaucoup, la table rase n’est pas évidente. Elle l’est d’autant moins que idéologiquement, cette crise est l’occasion pour beaucoup de promouvoir un retour en arrière, à avant les années 80, le retour à un état providence.

En histoire, les retours en arrière n’ont jamais fonctionné, il est donc compréhensible que beaucoup soit frileux pour cette expérience.

Il faut aussi se poser la question de ce qui a été l’échec de cet état providence et qui a justement permis cette « révolution » néoconservatrice.

A la fin des années 70, suite aux deux chocs pétroliers, une politique de relance par la consommation a donné lieu à une période dite de stagflation. Pour sortir de cette période, les néoconservateurs ont dépecés l’état en supprimant ses moyens d’actions via les baisses d’impôts.

En corollaire de ces méthodes venait aussi un discours sur la responsabilité des managers qui, vu les risques qu’ils prenaient, avaient le droit a des salaires mirobolant.

Nous constatons qu’en fait tout ceci n’était qu’une poudre aux yeux pour faire passer la pilule au bon peuple. En effet, ces hauts managers savaient qu’en cas d’échec, une confortable rémunération leur était garantie par les conseils d’administrations. De plus, ils savaient aussi que l’état serait toujours là pour prendre le relais. Et c’est d’ailleurs ce que les différends plans mis en place font peu ou prou.

Il vient un moment où il est important de rappeler qu’aucune liberté n’a de sens si elle n’est accompagnée par une éthique de la responsabilité.

Et c’est ce que Barack OBAMA est en train de rappeler à des dirigeants qui espéraient un peu trop que la dette public leur permettrait de passer outre ce qu’ils considèrent comme une difficulté passagère. Il leur impose un changement culturel impressionnant quitte à leur imposer une alliance avec FIAT.

Hans JONAS, qui a beaucoup réfléchis sur la responsabilité, disait « Agis de telle sorte qu’une humanité soit ». Malheureusement, il pensait aussi que la démocratie représentative ne pouvait agir avec cette maxime. Le président américain est sans doute en train de lui apporter un démenti flagrant.

Cependant, nous ne pouvons pas nous contenter de nous arrêter là. Il nous faut réfléchir dans chaque acte quotidien sur comment agir pour que cette humanité soit.

Beaucoup me répondront que grâce au principe de précaution nous avons une réponse pour agir dans ce sens. Je ne le crois pas.

Le fameux principe de précaution est un instrument de peur qui empêche tout débat car, par exemple, se dire être pour les OGM vaut quasiment pour une condamnation à empoisonnement de l’Humanité.

Une éthique de la responsabilité se doit d’affirmer que si des erreurs sont possibles, il faut en assumer les conséquences. Elle ne doit pas promouvoir l’inaction comme le seul avenir de l’Humanité.

Nous devons apprendre à échouer pour s’enrichir de l’échec et préparer les réussites de demain. Nous devons aussi apprendre à gérer nos erreurs car elles sont inévitables mais elles ne deviennent graves que quand on les ignore.

Posted in politique | 1 Comment »

 
Visit Us On TwitterVisit Us On Facebook