Une vue excentrée

Regards de la périphérie

Voeux pour une année décisive

Posted by olivier_anthore on 2 janvier 2012

C’est un exercice particulièrement difficile de présenter ses vœux dans la période qui est la notre. Il faut trouver un équilibre entre un optimisme béat et un pessimisme qui tue toute idée d’avenir.
Nous entrons dans une année d’incertitude où de grands changements sont déjà à l’œuvre. Changements internationaux mais aussi changements nationaux car nous entrons dans une année particulière dans la vie démocratique de notre pays.

Pour ceux qui me connaissent et qui suivent mon engagement, ils ne seront pas surpris de savoir quel changement je soutiens.

Car, dans la situation qui est la notre, comment ne pas voir que nous n’avons d’autre espoir que dans la fin de la guerre des clans ? Nous sommes dans une période où il est impossible de sortir le pays de l’ornière en dressant une partie de la France contre l’autre.

Nous devons retrouver ce génie Français de l’union dans la nécessité. A travers l’histoire, nous avons toujours su faire face dans l’union. Génie d’un peuple même s’il a toujours fallu un homme pour l’incarner, pour en être le catalyseur. Cet homme, pour moi, ne peut être que François Bayrou.

La tâche qui l’attend est immense et il ne pourra pas l’embrasser seul. Nombreux sont ceux qui, avec lui, relève la tête et le rejoignent.

Face aux inquiétudes des Français sur la pérennité du système social et de la retraite, il est important dès maintenant de penser aux réponses. L’augmentation de l’épargne des Français est un signe qui ne trompe pas. Face à la crainte de l’effondrement, chacun tente de se prémunir. Le problème est que tous ne peuvent pas épargner et que rien ne garanti que chacun aura suffisamment.

Ceci impose de trouver une réponse claire pour assurer cet avenir. Pour financer notre système, seul une augmentation de la production de richesse sera capable de fournir une solution pérenne.

C’est malheureusement une solution de long terme. Il faudra pour assurer le court terme que les Français acceptent des efforts. Mais aucun effort ne sera acceptable sans une répartition juste. Le contrat social ne peut se maintenir que si chacun accepte de faire des efforts à la hauteur de ses capacités. La mythologie de la relance par les hauts revenus à vécu.

Pour assurer la justice et le réalisme de ces efforts, il faudra une majorité nouvelle. Une majorité qui ne s’est pas compromise avec des mesures injustes ou des promesses démagogiques à visée uniquement électoraliste. C’est cette majorité, soucieuse du bien être et consciente des temps, que je souhaite pour la France.

C’est aussi l’émergence de cette majorité que je veux favoriser de toutes mes forces dans les mois à venir.

En attendant, recevez mes meilleurs vœux personnels pour cette année.  Que cette année vous soit douce et agréable, remplie de ces bonheurs qui réchauffent nos cœurs et maintiennent l’espoir.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email