Une vue excentrée

Regards de la périphérie

La paille et la poutre

Posted by olivier_anthore on 8 septembre 2009

Un petit billet rapide sur un point d’actualité.

Il semblerait que Lubna Ahmed al-Hussein ait été libérée ce qui est une très bonne nouvelle.

Mais, plutôt que conspuer le Soudan et sans justifier une loi qui choque par sa bêtise, j’aimerais que nous regardions la poutre qui est dans notre œil.

Tout d’abord en découvrant que comme le note Jérôme sur son blog, le pantalon est toujours interdit pour les femmes en France. Une autre information intéressante vient de l’émission, « Du grain à moudre » où on apprend que suite à de fortes de pression des sponsors, aucune joueuse de tennis n’a plus joué en short en compétition depuis Martina Navrátilová.

La manière dont les guignols de l’info traitent une joueuse comme Amélie Mauresmo depuis qu’elle a publiquement révélé son homosexualité montre à quel point une femme, sportive qui plus est, n’a pas intérêt à s’écarter de la norme de l’hyperféminité.

Finalement, notre société est tout aussi normative que le Soudan. La différence tient uniquement à ce qu’on utilise des méthodes moins brutales mais, à mon avis, tout aussi détestable.

Plutôt que de nous moquer de la paille dans l’œil de notre voisin…

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email

2 Responses to “La paille et la poutre”

  1.   écharde Says:

    une recherche encore plus rapide sur google avec comme mots clés tennis et short renvoie des photos de Tatiana Golovin en short (à Winbledon certes).

    et la lecture de l’article de wikipedia concernant le pantalon apporte qu’en 2003, un député qui proposait de la faire abroger s’est vu répondre que dans ce genre de cas, laisser une loi désuète non appliquée vaut mieux que de de faire adopter un texte l’abrogeant.

    c’est loin le soudan.

  2.   olivier_anthore Says:

    hum, pour la recherche Google je trouve une photo de Maria Sharapova à Wimbledon avec un commentaire qui relativise largement « l’ouverture » d’esprit tennistique : « However at Wimbledon this year, Maria has decided to give her loyal legion of male admirers a shock when she decided to wear just shorts and a t-shirt at the grand slam. »

    Je suis toujours surpris par l’argument que je connaissais. C’est un peu comme s’il était inutile d’abroger la peine de mort parcequ’elle n’est plus appliquée non ?

    Le soudan est peut être loin mais rien de ce qui est humain nous est étranger non ?