Une vue excentrée

Regards de la périphérie

Val de Marne : Bilan des sénatoriales 2017

Posted by olivier_anthore on 25th septembre 2017

Je n’ai pas l’habitude de faire des billets sur les résultats électoraux. Sans doute à tort, j’ai longtemps pensé qu’en tant que partie prenante des élections un avis post électoral tenait plus de la justification que de l’explication.

Les mauvais résultats pour les sénatoriales m’obligent cependant à sortir de cette réserve.

Tout d’abord, je tiens à féliciter Laurent Lafon qui a pu reconquérir un siège pour le centre dans un département historiquement très à gauche. Avec un grand pragmatisme, le futur ex-maire de Vincennes a su rassembler autour de lui de nombreuses sensibilités du centre du Modem à LR. Sa personnalité et la clarté de ses choix, surtout lors de ce début de séquence électoral, ont sans doute énormément contribué à ce succès.

J’aimerai pouvoir tenir le même discours en ce qui concerne les listes LREM et Modem.
Unies, ces deux listes totalisent 215 voix. Pour un département comme le Val de Marne, pour espérer avoir un élu, il en faut au moins 250 me direz-vous. Cependant, même dans ce genre d’élection, il existe une dynamique électorale. Et, pour en avoir discuté avec quelques-uns, la disparition du centre dans le Val de Marne lors des dernières sénatoriales a poussé des grands électeurs à voter utile. Ceci se ressent par la poussée notable sur le nombre de voix reçues par la liste menée par M. Lafon.

L’incapacité à trouver un accord a enclenché la machine à perdre.

Avec plusieurs représentants du Modem, nous avions averti les responsables Modem et LREM que nous allions vers un « accident industriel » alors que nous pouvions espérer avec un choix judicieux de faire largement plus que les 250 voix.

L’obstination côté Modem d’imposer une personne plutôt que de ne demander que la tête de liste s’est heurté au refus catégorique de LREM de se voir imposer cette tête de liste.

La volonté d’imposer une femme en tête de liste côté LREM les a amené à choisir une candidate qui n’a pas su faire l’union du centre et de la gauche modérée derrière elle.

Les ego d’un côté, l’erreur de casting de l’autre ont été les Charybde et Sylla de cette élection pour notre département.

N’étant pas candidat aux sénatoriales, je pourrais me contenter de secouer tristement la tête en méditant sur la vanité de chacun.

Mon problème, et je pense celui de tous ceux qui sont engagé dans la majorité présidentielle, c’est que nous devons d’urgence changer nos manières de penser. Outre la nécessité de pacifier nos relations, il nous faut changer nos mentalités pour travailler ensemble à de vrais projets locaux.

Nous connaissons maintenant le prix de la division, et nos concitoyens nous le feront payer encore plus rudement lors des échéances à venir.

Posted in politique | Commentaires fermés sur Val de Marne : Bilan des sénatoriales 2017

 
Visit Us On TwitterVisit Us On Facebook